L'énergie de tous les instants
Budget financement audit énergétique

Budget et financement de l’audit énergétique

L’audit énergétique sert de véritable base aux travaux de rénovation ambitieux. Il dresse un état des lieux complet du profil énergétique de l’habitat et de son potentiel, et préconise une série de mesures adaptatives. Réaliser un audit énergétique, ça a un coût. Il faut compter 500 à 1 000 € en habitat individuel et plusieurs milliers d’euros en copropriétés. Fort heureusement, vous pouvez réduire cet investissement en bénéficiant d’une subvention à la rénovation énergétique, comme vous le feriez certainement pour vos travaux. Quels sont ces dispositifs ? Détaillons la manière avec laquelle vous pouvez financer votre audit énergétique. 

Coût d’un audit énergétique : ce qui joue dans la tarification 

Selon les chiffres avancés par plusieurs cabinets d’audit, le coût d’un audit énergétique représenterait 1,5 % à 2,5 % du montant total de la facture de travaux. On estime le coût moyen de l’audit entre 500 et 1 000 € pour une maison individuelle, 1 000 à 10 000 € pour une copropriété. 

Mais comment est défini ce tarif ? 

Le coût de l’audit énergétique est conditionné par la nature du bâtiment à auditer : logement individuel ou bâtiment collectif. Un audit en copropriété nécessite davantage de temps et de moyens, de matériel aussi, parfois. La superficie à couvrir joue également un rôle dans la tarification proposée par l’auditeur. 

Le coût moyen d’un audit énergétique est entre 500 et 1000 € pour une maison individuelle, et de 1000 à 10 000 € pour une copropriété.

Aussi, des prestations annexes à l’audit même peuvent vous être proposées en sus : 

  • Accompagnement dans vos démarches d’aides financières,
  • Aide à la sélection des bons professionnels pour vos travaux,
  • Aide à l’implémentation d’écogestes à votre domicile, 
  • Suivi des consommations énergétiques sur 1 à 3 ans, 
  • Etc. 

Ce cas de figure est fréquent, notamment lorsque la société ou le bureau d’études prend en charge l’AMO (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage) sur les chantiers. Contrairement à l’audit en lui-même, ce type de prestation est échelonné dans le temps : une tarification mensuelle peut donc être établie en fonction du cabinet d’audit, pour vous permettre de mieux gérer votre projet dans sa globalité sans vous ruiner. 

Pour finir, la variable de localisation géographique constitue bien entendu un critère, comme elle conditionne le montant de votre facture travaux ou encore le montant de vos subventions. 

Dans le cadre d’une prestation d’audit, vous avez donc tout intérêt à faire jouer la concurrence avant de sélectionner l’auditeur ou la société la plus à même de répondre à votre besoin, dans votre budget.

Cette mise en concurrence est d’ailleurs obligatoire dans le cadre du choix d’un auditeur en copropriété, pour limiter au maximum l’investissement de départ.

Ne vaut-il pas mieux réaliser un bilan thermique pour moins cher ? 

Il est vrai : certains professionnels vous proposeront de réaliser un bilan thermique pour une somme modique. Bien qu’intéressant, ce bilan thermique n’est pas un audit énergétique au sens réglementaire. Il n’a à ce jour aucune valeur légale. Il s’agit plutôt de simuler vos consommations énergétiques à un instant T, en se basant par exemple sur vos dernières factures et parfois sans même visiter le logement. 

Certains audits low-cost se distinguent également par l’absence de préconisations travaux (des axes généraux d’amélioration vous sont proposés). Vous bénéficierez de simulations, d’une analyse sur site et d’une thermographie, mais vous risquez de vous retrouver vite démuni(e) face à l’absence de perspectives et de conseils réels. 

Dans un cas comme dans l’autre, mieux vaut donc éviter si vous recherchez une vraie feuille de route pour vous orienter dans votre rénovation énergétique ! D’autant plus que de nombreuses subventions vous permettent d’amortir le tarif de l’audit énergétique réglementaire… 

Comment financer mon audit énergétique ? 

DPE, audit énergétique puis travaux de rénovation… voir son budget global augmenter du fait des étapes à mener peut faire peur. Et pour cause : l’investissement financier s’élève généralement à plusieurs milliers d’euros, qu’il est parfois difficile de se procurer. 

Fort heureusement, une prise en charge partielle du coût de votre audit énergétique est envisageable dans le cadre de l’aide Habiter Mieux Sérénité (propre aux ménages modestes) et de MaPrimeRénov’, deux subventions proposées par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). 

Un audit énergétique est éligible aux aides Habiter Mieux Sérénité et MaPrimeRénov’ de l’Anah.

L’audit énergétique en maison individuelle 

En 2019, le coût moyen d’un audit énergétique était de 850 € en maison individuelle. Comment réduire ce coût ? En déposant un dossier de demande d’indemnisation dans le cadre de MaPrimeRénov’. A ce jour, cette indemnisation de l’audit énergétique est ouverte à tous les propriétaires (occupant ou bailleur) et copropriétés. Seuls les ménages les plus aisés sont exclus du dispositif. Ainsi, pour prétendre à votre indemnisation, vous devrez toucher en-deça des plafonds suivants. 

Plafonds de ressources maximums pour MaPrimeRénov’ audit énergétique
Personnes du foyer fiscal Ile-de-France Hors Ile-de-France
1 38 184 € 29 148 €
2 56 130 € 42 848 €
3 67 585 € 51 592 €
4 79 041 € 60 336 €
5 90 496 € 69 081 €
+1 personne + 11 455 € + 8 744 €

Ces montants correspondent au revenu maximum des ménages jugés “intermédiaires”. Vous êtes éligible ? Dans ce cas, voici la prime forfaitaire audit énergétique à laquelle vous pouvez prétendre, en fonction de vos revenus. 

  • 500 € pour les ménages très modestes (barème bleu de MaPrimeRénov’) 
  • 400 € pour les ménages modestes (barème jaune) 
  • 300 € pour les ménages intermédiaires (barème violet) 
  • 150 € d’indemnisation pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) 

Retrouvez l’ensemble des plafonds de revenus sur le site de l’Anah

L’audit énergétique en copropriété 

Bilan thermique

Les copropriétés ont-elles aussi droit à une indemnisation d’une partie de l’audit énergétique à travers MaPrimeRénov’ ! Le financement de l’accompagnement (audit mais aussi prestation d’AMO) est pris en charge à hauteur de 30 % du montant de la prestation dans la limite de 180 €/logement. Le montant de la prestation est quant à lui plafonné à 600 € par logement. 

 

MaPrimeRénov’ finance l’audit énergétique des copropriétés jusqu’à 600€ par logement.

Diagnostic et audit énergétique sont aussi pris en charge pour votre rénovation globale ! 

Vous entamez bientôt une rénovation globale de votre habitat et percevez des revenus modestes ? Si votre logement a plus de 15 ans et que vous n’avez pas déjà bénéficié de l’aide MaPrimeRénov’, vous pouvez demander à bénéficier d’Habiter Mieux Sérénité. Votre prestation d’accompagnement est alors gratuite la plupart du temps. Dans les cas où elle ne l’est pas, l’Anah prévoit un financement à hauteur de :  

  • 859 € pour les projets de travaux lourds,
  • 573 € pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique donnant droit à la prime Habiter Mieux,
  • 307 € pour les travaux d’amélioration pour la sécurité et la salubrité de l’habitat, ou pour l’autonomie de la personne.

Ceci peut également vous intéresser :