L'énergie de tous les instants
Qui peut réaliser un audit énergétique ?

Qui peut réaliser un audit énergétique ? Pros RGE, architectes…

La mission de l’auditeur énergétique ? Identifier clairement les zones de déperditions thermiques de l’habitation et les mesurer, effectuer une simulation des consommations énergétiques du logement avant et après travaux. Surtout, ce professionnel définit une liste de travaux prioritaires et en déduit un ensemble de scénarios de rénovation énergétique. Un travail significatif, qui ne peut être réalisé que par un expert. Qui peut réaliser un audit énergétique ? Professionnel RGE, bureau d’études ou encore architecte, nous faisons le point.

L’audit énergétique pose un cadre réglementaire : seuls un professionnel RGE ou une entreprise certifiée rénovation globale peuvent intervenir.

Qui peut réaliser un audit énergétique en maison individuelle ?

A la différence d’un simple bilan thermique réalisé sur factures par un énergéticien (par exemple), l’audit énergétique est réalisable uniquement un professionnel certifié. Et oui : l’audit est un bilan énergétique très poussé de votre habitation, comprenant à la fois une analyse chiffrée de vos consommations mais également une visite sur site, un bilan thermographique de votre logement ainsi que l’élaboration de scénarios de travaux d’efficacité énergétique chiffrés.

Bien loin de la simple attestation constative, l’audit est une véritable feuille de route en matière d’efficacité énergétique. Ainsi, du fait de la nature même de l’audit énergétique, un cadre réglementaire a été fixé pour déterminer les compétences attendues pour l’auditeur.

Qui peut réaliser un audit énergétique ?

  • Les professionnels RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) dont la certification porte sur le signe de qualité “audit énergétique” ou “RGE Etudes”.
  • Les entreprises certifiées en offre globale de rénovation (rénovation globale).

La rénovation globale est un chantier de grande ampleur, comprenant plusieurs postes de travaux réalisés simultanément : isolation, chauffage, ECS, ventilation, énergies renouvelables… L’objectif est d’atteindre une efficacité énergétique supérieure de 35 % aux performances actuelles du logement, quelles qu’elles soient. Dans ce cadre, un audit énergétique avant travaux est indispensable. Il permet d’identifier les réfections prioritaires dans le but d’atteindre la classe énergétique visée. De ce fait, lorsque vous faites appel à une entreprise certifiée en rénovation globale, celle-ci est aussi légalement autorisée à procéder à cet audit.

Pour vérifier la certification RGE du professionnel ou de la société à laquelle vous faites appel, consultez l’annuaire des pros RGE en ligne.

  • Les architectes inscrits à l’ordre des architectes et ayant suivi une formation d’audit énergétique d’au moins 4 jours.

Bien que de courte durée, cette formation doit permettre à l’architecte d’aborder toutes les problématiques induites par la réalisation de l’audit énergétique et n’étant pas comprises dans sa formation initiale.

  • Connaissance des problématiques liées à l’enveloppe du bâtiment en fonction des saisons et des solutions techniques en vue d’une amélioration de sa performance
    • Choix de l’outil d’aide au projet de rénovation thermique adéquat : leurs avantages/inconvénients en fonction d’objectifs visés.
    • Sélection de la typologie de systèmes installés dans le bâtiment (notamment le type de ventilation et le type de production de chaleur.)
    • Connaissance des aides financières pour les particuliers.
    • Arbitrage et hiérarchisation des phases d’interventions du projet, financement
    • Consolidation d’un argumentaire pédagogique.

L’ensemble des conditions de qualifications requises pour un auditeur sont définies par le décret n° 2018-416 du 30 mai 2018 (le CITE n’est plus d’actualité aujourd’hui mais les conditions relatives à l’auditeur restent inchangées).

Attention : la sous-traitance de tout ou d’une partie de l’audit énergétique devra être assurée par un professionnel répondant aux critères d’éligibilité ci-dessus.

Qui peut réaliser un audit énergétique en copropriété ?

Le choix d’un auditeur spécialisé en copropriété doit répondre à plusieurs critères spécifiques, en cela que la sélection doit être validée par le syndicat de copropriété. Le syndic doit choisir un professionnel après avoir comparé plusieurs offres auprès de sociétés spécialisées. Selon le décret du 17 janvier 2012, l’auditeur doit souscrire une assurance civile professionnelle et justifier de :

  • L’obtention d’un diplôme de l’enseignement supérieur dans le domaine des techniques du bâtiment et d’une expérience de trois ans dans un bureau d’études thermiques.
  • D’une expérience de huit ans dans un bureau d’études thermiques et de trois références portant sur des audits similaires.
Bureau d'étude audit énergétique

Bien souvent, l’auditeur sera un bureau d’étude spécialisé certifié par l’OPQTEC (organisme de certification sur la performance du bâti) ou CERTIVEA NF RGE Etudes Thermiques*. Notons que cet auditeur dispose de cinq ans au maximum pour réaliser son audit énergétique : des délais “à rallonge” mais qui correspondent finalement à la réalité de l’audit énergétique en bâtiment collectif (nombre de lots importants, long processus de décision…).

* NF Études Thermiques peut également concerner les logements individuels.

Qui peut mener une évaluation énergétique dans le cadre d’une demande de subvention ?

Une évaluation énergétique est également obligatoire pour bénéficier de certaines subventions à la rénovation énergétique en habitat individuel comme collectif. C’est le cas pour les aides de l’Anah : MaPrimeRénov’ ou Habiter Mieux Sérénité.

Qui peut réaliser un audit énergétique dans ce cas ? Un professionnel détenant une qualification délivrée par l’OPQIBI ou de référence pour l’audit énergétique des bâtiments collectifs. Notons que l’évaluation énergétique constitue un bilan moins poussé que l’audit et est donc régi par moins de conditions. N’hésitez pas à vous rapprocher de l’Anah pour en savoir plus au sujet de l’AMO (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage) et de l’évaluation énergétique.

Ceci peut également vous intéresser :