L'énergie de tous les instants
DPE de classe B

La classe B du DPE

La classe B du DPE (Diagnostic de Performance Energétique) indique que le logement audité répond aux exigences de la RT 2012. Il s’agit d’un logement à basse consommation, sur lequel la grande majorité des installations sont jugées très performantes. Apprenons-en plus sur cette classe du DPE : ses seuils de performance, sa consommation en énergie, et son impact environnemental.

Seuils de performances du DPE classe B en 2021

Pour obtenir un DPE B, le logement étudié doit consommer moins de 110 kWh d’énergie primaire par m² et par an, et rejeter dans l’atmosphère moins de 11 kg de CO2 par m² et par an. Il s’agit d’un peu moins du double des seuils requis pour prétendre à un DPE A (70 kWh/m².an d’énergie primaire et 6 kg/CO2/m²/an).

Du fait de ses faibles consommations énergétiques, le logement au DPE B est particulièrement économe à l’usage : entre 250 et 500 € de dépenses énergétiques annuelles.

Il s’agit bien entendu d’estimations qui ne peuvent être comparées avec les factures réelles des occupants. Toutefois, cela permet de prendre la mesure des avantages de ce type de logement.

Un logement au DPE B se vend et se met en location beaucoup plus facilement qu’un logement classé D, E, F ou G. On estime également qu’il peut se vendre jusqu’à 10 % plus cher qu’un logement énergivore (F ou G).

Performances moyennes d’une isolation sur un logement classé B

Intéressons-nous maintenant à l’isolation, le poste le plus souvent déterminant en matière de déperditions énergétiques. Sur un logement classé B sur l’étiquette du DPE, on estime que l’isolation est particulièrement efficiente. Le diagnostiqueur immobilier se base sur les seuils suivants pour en attester.

Valeurs de performances d’une isolation « bonne » à « très bonne »
Partie de l’habitation Seuils de performance thermique « bons » à « très bons » en DPE B
Murs 0.3 à 0.45 W/(m².K)
Combles perdus 0.15 à 0.2 W/(m².K)
Combles aménagés 0.18 à 0.25 W/(m².K)
Toiture terrasse 0.25 à 0.3 W/(m².K)
Planchers 0.25 à 0.45 W/(m².K)
Menuiseries 1.6 à 2.2 W/(m².K)

Etat des lieux du DPE de classe B en France

Comme l’atteste le graphique ci-après de l’ADEME, le DPE B est le second type de DPE minoritaire en France : 5 % des diagnostics réalisés sur des résidences principales. On estime généralement que les biens classés A ou B représentent 1,9 millions du parc de résidences principales, sur 29 millions.

dpe en france
Part des différentes étiquettes du DPE en France en 2018

Tout comme pour les DPE A, les DPE B sont majoritairement représentés dans les résidences principales construites post 2012. Selon les chiffres officiels, 38,5 % de ces résidences sont classées B. Notons que la période 2006 à 2011 est aussi représentée. Enfin, on remarque également que les appartements de superficie supérieure à 30 m² sont les plus représentés dans les DPE B.

En France, les DPE dont l’étiquette énergie est B sont relativement rares dans l’ancien. L’objectif est toutefois de tendre progressivement vers ce niveau de performances énergétiques, ceci pour réduire l’impact environnemental du parc résidentiel et répondre aux grands enjeux climatiques actuels.

Ceci peut également vous intéresser :